2023-12-04T14:55:10Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/nature-environnement/ecojardin/douves-ch%c3%a2teau-ecopaturage%20%c2%a9%20Romain%20Boulanger-%20web.jpg

EcoJardin : trois nouveaux parcs nantais récompensés pour leur gestion écologique

Actualités Publié le 04 décembre 2023

Le Parc de Procé, le Parc de la Gaudinière et le jardin des douves du Château rejoignent les sept sites nantais labellisés EcoJardin. Ce label récompense le travail des équipes de la Ville de Nantes pour leur gestion écologique des espaces verts.

Dans les douves du Château, où 4 000 plantes des bords de l’Erdre ont été réintroduites, ce sont les moutons qui tondent désormais le site. © Romain Boulanger
Dans les douves du Château, où 4 000 plantes des bords de l’Erdre ont été réintroduites, ce sont les moutons qui tondent désormais le site. © Romain Boulanger

Trois nouveaux parcs et jardins nantais viennent d’être labellisés EcoJardin : le Parc de Procé, le Parc de la Gaudinière et le jardin des douves du Château. « Ce label encourage et reconnaît la gestion écologique des espaces verts et permet de communiquer sur nos pratiques auprès du grand public », explique Célia Jacob, chargée de gestion écologique des espaces verts à la direction Nature et Jardins de la Ville de Nantes. Depuis 2012, sept sites ont reçu et renouvelé ce label : le Parc de la Chantrerie, le Parc du Grand-Blottereau, le Parc de l’Amande, le Parc de la Crapaudine, le Parc des Oblates, le Cimetière Toutes-Aides et le Parc Bottière-Chesnaie.

« Plus qu’un outil de communication, ce label est surtout un outil de travail pour nous, précise Célia Jacob. Nous regardons les critères d’évaluation pour définir un plan de gestion et améliorer nos pratiques. Même si nous sommes déjà dans une démarche de gestion écologique, ce regard extérieur nous oblige à être encore plus rigoureux. » Les critères pour obtenir le label concernent le soin du sol, les économies d’eau, l’accueil de la faune, la conception du mobilier, la formation des agents, la réception du public… Le label, décerné pour trois ans, est renouvelé tous les cinq ans.

Des changements de pratiques engagés depuis plusieurs années

Au Parc de Procé, un oasis de biodiversité a été créé sur les berges de la Chézine. © Christiane Blanchard
Au Parc de Procé, un oasis de biodiversité a été créé sur les berges de la Chézine. © Christiane Blanchard

Dans les douves du Château, « la labellisation s’inscrit dans la transformation des pratiques opérée depuis 2020, se réjouit Michaël Granté, responsable du secteur Centre à la direction Nature et Jardins. Nous avons mis en œuvre un plan de gestion raisonné, adapté au milieu avec notamment l’installation de 4 000 plantes spécifiques des bords de l’Erdre, de l’éco-pâturage, l’arrêt de l’arrosage automatique… »

Le Parc de Procé a obtenu la labellisation après avoir engagé un plan d’actions comprenant notamment le remplacement des collections de dahlias, très gourmandes en eau, par des collections de sauge ; la récupération de l’eau de la pataugeoire pour arroser ; la fin de l’arrosage de tous les gazons ; ou encore la création d’un oasis de biodiversité sur les berges de la Chézine…

Pour mesurer l’impact de toutes ces mesures, des inventaires de la faune et de la flore sont régulièrement réalisés. « Nantes est découpé en dix secteurs pour la gestion des espaces verts avec 25 équipes de jardiniers, précise Célia Jacob. Avec ces trois nouveaux lauréats, un site par secteur est labellisé, les agents ont donc tous la même culture de travail et peuvent reproduire ces bonnes pratiques sur tous leurs jardins. »