2022-11-18T13:56:12Z https://metropole.nantes.fr/files/live/sites/metropolenantesfr/files/images/actualites/deplacements-stationnement/Sncf/Nantes-Blottereau-SNCF-800.jpg

Rail : le site SNCF de Nantes-Blottereau achève sa mue

Actualités Publié le 18 novembre 2022

Dans le cadre du transfert de l’ancienne gare de Nantes-État, le site ferroviaire de Nantes-Blottereau fait peau neuve. Les nouvelles installations, qui permettent à Doulon de renouer avec son histoire cheminote, étaient inaugurées jeudi 17 novembre.

Le site Nantes-Blottereau s’intègre dans son environnement, il marquera demain l’entrée sud du quartier Doulon-Gohards. © F. Henry pour SNCF Réseau.
Le site Nantes-Blottereau s’intègre dans son environnement, il marquera demain l’entrée sud du quartier Doulon-Gohards. © F. Henry pour SNCF Réseau.

C’est une nouvelle page de l’histoire ferroviaire nantaise qui s’ouvre dans l’est de Nantes. Alors que le démantèlement des voies ferrées de Nantes-État a débuté cet été, le site de Nantes-Blottereau achève sa transformation après trois ans de travaux. Ce site technique, fermé aux voyageurs, « était utilisé pour le stationnement des trains de voyageurs et de marchandises et comme base arrière de travaux, il acquiert aujourd’hui une nouvelle dimension, se félicite Denis Deleris, directeur adjoint de la direction territoriale Bretagne - Pays de la Loire chez SNCF Réseau, lors de l’inauguration des infrastructures jeudi 17 novembre 2022. Ces nouveaux aménagements vont permettre de répondre aux enjeux du système ferroviaire et d’accueillir de nouvelles fonctionnalités. » L’opération, d’un coût de 121,3 millions d’euros, est co-financée par Nantes Métropole (70,8 %), la Région des Pays de la Loire (10,5%), l’État (10 %) et SNCF Réseau (8,7 %). 

Les partenaires étaient réunis jeudi 17 novembre pour inaugurer les installations. De gauche à droite : Denis Deleris, directeur adjoint de la direction territoriale Bretagne - Pays de la Loire chez SNCF Réseau, Bertrand Affilé, vice-président de Nantes Métropole, Didier Martin, préfet, Julien Bainvel, conseiller régional, et Loïc Cocherel, responsable de la maîtrise d’ouvrage chez SNCF Réseau. © Romain Boulanger pour Nantes Métropole.
Les partenaires étaient réunis jeudi 17 novembre pour inaugurer les installations. De gauche à droite : Denis Deleris, directeur adjoint de la direction territoriale Bretagne - Pays de la Loire chez SNCF Réseau, Bertrand Affilé, vice-président de Nantes Métropole, Didier Martin, préfet, Julien Bainvel, conseiller régional, et Loïc Cocherel, responsable de la maîtrise d’ouvrage chez SNCF Réseau. © Romain Boulanger pour Nantes Métropole.

Un poste d’aiguillage informatisé

Le chantier a permis de créer un poste de signalisation unique en remplacement des trois postes d’aiguillage datant de 1938. Cette nouvelle infrastructure doit permettre d’absorber le trafic supplémentaire sur l’axe Nantes-Angers. Long d’une centaine de mètres et revêtu de panneaux d’aluminium, le bâtiment, conçu par l’agence d’architecture nantaise Titan, été récompensé du prestigieux prix de l’Équerre d’argent en 2021. « Nous entrons dans une ère informatique avec une vue unique sur l’ensemble du site, les trains sont numérotés ce qui permet de savoir d’où ils viennent, où ils vont et quelles voies ils doivent emprunter, précise Loïc Cocherel, responsable de la maîtrise d’ouvrage à SNCF Réseau. Le numéro du train lui-même commande les itinéraires et les postes d’aiguillage. Avant, c’était aux opérateurs de tourner les leviers et de commander les itinéraires. C’est un changement important pour la vingtaine de personnes qui font fonctionner le poste d’aiguillage à l’année. » Les anciens postes seront démantelés d’ici un an.

Ce chantier d’envergure a permis de créer un poste de signalisation informatisé pour absorber le trafic supplémentaire sur l’axe Nantes-Angers. © Romain Boulanger pour Nantes Métropole.
Ce chantier d’envergure a permis de créer un poste de signalisation informatisé pour absorber le trafic supplémentaire sur l’axe Nantes-Angers. © Romain Boulanger pour Nantes Métropole.

18 km de voies ferrées ont été édifiées, dont 6 km de voies électrifiées. Un nouveau plan de voies et une plateforme de stockage de 31 580 m2 viennent faciliter le trafic des trains de marchandises et de voyageurs ainsi que la logistique des chantiers de SNCF Réseau. « Concernant le fret, nous avons maintenant des voies de 750 m pour accueillir des trains beaucoup plus longs. Le site est également doté d’une plateforme de stockage de 5000 m2 qui permet de charger et décharger les wagons pour ensuite faire partir les marchandises sur le territoire métropolitain. »

120 entreprises ont participé à ce chantier d’envergure. Nantes Métropole a mis à disposition sa mission Clauses sociales pour permettre à des personnes éloignées de l’emploi de venir travailler sur le chantier. 62 personnes, souvent sans qualification, ont pu bénéficier de cette clause.

18 km de voies ferrées ont été édifiées, dont 6 km de voies électrifiées. © Romain Boulanger pour Nantes Métropole.
18 km de voies ferrées ont été édifiées, dont 6 km de voies électrifiées. © Romain Boulanger pour Nantes Métropole.

Un site ouvert sur le quartier

« Doulon et le ferroviaire, c’est une vieille histoire, rappelle Bertrand Affilé, vice-président de Nantes Métropole. Quand le train est arrivé à Nantes en 1851, des cheminots sont venus s’installer dans le quartier. Les clubs de sport étaient structurés autour des salariés de ce qui deviendra la SNCF. On est aujourd’hui dans la suite de cette histoire. » Renouant avec le passé cheminot de Doulon, le site de Nantes-Blottereau marquera bientôt l’entrée sud d’un futur quartier à vivre. Les nouveaux salariés participeront à la dynamique du quartier et des futurs aménagements de la ZAC Doulon-Gohards, notamment en matière de fréquentation des commerces et des nouvelles fermes, ou d’animation de la vie locale.

Pour permettre aux installations ferroviaires de s’insérer dans leur environnement, une attention particulière a été portée au bruit. « Nous avons posé des murs acoustiques à proximité des activités de maintenance et de travaux, qui peuvent être génératrices de bruits, pour les isoler de la ZAC », indique Loïc Cocherel. L’aspect écologique du projet Doulon-Gohards fait également l’objet d’une attention particulière. Nantes Métropole et SNCF Réseau ont ainsi travaillé au nettoyage des fossés et au rétablissement de la circulation naturelle de l’eau mise à mal par les réseaux anciens, routiers et ferroviaires.

Le chantier a par ailleurs permis de réinvestir la rue du Moulin-des-Marais. L’ouvrage d’art reconstruit par SNCF Réseau a été élargi pour permettre l’accès des poids lourds au faisceau ferroviaire mais aussi la traversée sécurisée des vélos et piétons. Dans la continuité de la « grande traversée » du projet Doulon-Gohards, cette rue sera requalifiée pour accueillir l'axe magistral vélo qui facilitera les modes de déplacement actifs entre l’Erdre et la Loire.

Nantes-État : le patrimoine ferroviaire préservé

Sur l’île de Nantes, le démantèlement des voies ferrées de l’ancienne gare de Nantes-État doit s’achever en décembre. La libération de ces 13,5 hectares permettra d’aménager 6 hectares de jardins, de nouveaux logements et de créer les nouvelles lignes de tramway nord-sud. Le patrimoine ferroviaire historique est conservé et SNCF Réseau reste présente sur l’île de Nantes. Le talus ferroviaire et les rails sont conservés entre Mangin et République et se prolongent par la préservation d’une emprise dans le plan d’aménagement de l’île de Nantes. Nantes Métropole souhaite que les futurs espaces publics, entre République et la pointe ouest de l’île, puissent accueillir, en cas de besoin, des infrastructures ferroviaires.